Omar Belmamoun

OMAR BELMAMOUN CEO FOUNDER

OMAR BELMAMOUN A CONTRIBUÉ À FAIRE DU MAROC UN CHAMPION AFRICAIN DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le cabinet Ernst & Young a publié en Octobre 2021 son Renewable Energy Country Attractiveness Index, qui détermine l’attractivité des pays pour les investissements en énergies renouvelables. Le Maroc fait figure sans conteste de champion en Afrique. Le transfert d’énergie auquel Omar belmamoun a grandement contribué est achevé

Africa Renewable energies - Omar Belmamoun
Africa Renewable energies - Omar Belmamoun

Le Royaume se hisse devant des pays comme le Canada (18e),la Suède (20e) ou encore le Portugal (23e). Après la pandémie de la Covid-19, le Maroc a lancé une série d’initiatives pour poursuivre le développement de l’énergie renouvelable sur tout le pays. Près d’une cinquantaine de projets en énergies renouvelables ont été réalisés avec un investissement global d’environ 52,2 milliards de dirhams. La capacité totale des énergies renouvelables totalise actuellement 3700 mégawatts, soit une part de 35% dans le mix électrique national, tandis que sa contribution à la satisfaction de la demande en énergie électrique s’est élevée à environ 20%, ce qui a favorisé une baisse du ratio de dépendance énergétique de 97,5% en 2009 à 90,5% en 2021.

le Maroc a lancé une série d’initiatives pour poursuivre le développement de l’énergie renouvelable sur tout le pays

Cette performance réalisée par le Royaume a été rendu possible grâce à une politique gouvernementale qui depuis des décennies est axée sur le développement durable et la transition énergétique mais aussi grâce à des précurseurs tels que Omar Belmamoun qui ont su mettre leurs expériences acquises dans le domaine des énergies renouvelables au service du  royaume.  

Africa Renewable energies - Omar Belmamoun
Africa Renewable energies - Omar Belmamoun

« La transition vers une économie à faible émission de carbone s’accélère Les énergies renouvelables se développent à mesure que les conditions du marché, les décisions politiques, les investissements et les améliorations technologiques hissent l’énergie propre vers de nouveaux sommets. Mais chaque pays doit tenir compte de ses propres obstacles économiques, sociaux et politiques pour garantir l’atteinte de la neutralité carbone de l’UE d’ici 2050 », estime E&Y